Un potager en février

Février au potager : que faut-il y faire ?

L’hiver se prélasse de tout son long au mois de février. Il fait encore froid, parfois même plus qu’en janvier. Mais… de nombreux signes avant-coureurs montrent que la saison du jardinage se rapproche. Je sais et je sens que vous avez hâte de vous y mettre. Un peu de patience… Même si vous rêvez d’enfiler vos gants et votre tenue de jardinier, voici ce que vous pouvez faire au potager au mois de février.

Les semis et plantations

Semer et planter au mois de février ? Oui oui c’est possible ! Tout comme en janvier. L’hiver n’est pas une saison (totalement) morte. Je vous conseille néanmoins de vous adapter aux conditions climatiques de votre région. Vous ne jardinerez pas de la même façon en plaine et à la montagne, par exemple.

Prenez en compte les températures diurnes et nocturnes, le relief, la qualité de votre terre (mais aussi son réchauffement), etc.

Les semis

En intérieur

Au mois de février, vous pouvez commencer par semer certaines graines sous abri (sous serre ou dans un endroit au chaud) :

– aubergine ;
-céleri en branche ;
– céleri rave ;
– choux d’été ;
– piment ;
– poivron ;
– tomate ;
– laitue ;
– poireau ;
– artichaut ;
– brocoli ;
– salade précoce ;
– concombre ;
– melon.

Attention avec les semis de légumes d’été : semer certaines plantes estivales est peut-être un peu précoce à réaliser en février. Certaines d’entre elles poussent rapidement. Vous devrez forcément les repiquer plus tôt que ce que vous aviez prévu. S’il ne fait pas assez chaud au moment du repiquage, alors vos légumes souffriront et se développeront mal (ou pas du tout).

C’est par exemple le cas des courges et des tomates.

En intérieur, je vous recommande donc de semer certaines plantes en fonction de leur croissance. Prenez aussi garde à conserver une bonne température et un éclairage suffisant.

En pleine terre

Vous pouvez également semer certains légumes directement en pleine terre. Mais comme je vous l’écrivais, il est important d’adapter vos cultures à votre région. Et aux conditions climatiques qu’elle vous offre. Voici quelques légumes à cultiver au potager en février :

– oignon ;
– pois ;
– épinard ;
– carotte ;
– radis (dans un châssis ou protégé par un voile d’hivernage) ; 
– fève.

Jean-Philippe et moi aurions dû semer des fèves directement au potager au mois de février. Or, nous avons vécu quelques mauvaises péripéties l’année dernière (2021). Toutes nos graines avaient été mangées par des rats. Alors, cette année, nous avons décidé de les semer en godets (en janvier) pour les repiquer quelques semaines plus tard.

Les plantations

Au niveau des plantations, il est possible de cultiver quelques plantes rustiques en ce début d’année hivernal :

– ail rose ;
-oignon (blanc et de couleur) ;
– échalote rose ;
– topinambour ;
-asperge ;
– rhubarbe ;
– petits fruitiers : cassissier, framboisier, myrtillier, groseillier, fraisier.

Une petite mise en garde avant que vous ne vous lanciez corps et âmes dans votre potager : méfiez-vous des gelées ! Elles peuvent ravager vos cultures en un rien de temps. Veillez donc à ce que les variétés choisies soient rustiques et adaptées à votre zone climatique. À ce propos, n’hésitez pas à les recouvrir d’un voile de protection.

Maintenant, vous le savez : tout est question d’adaptation !

Quels légumes récolter ?

Je vous ai prévenu : l’hiver n’est pas une saison morte. Et au mois de février, on récolte encore ! Quels légumes ? En voici une petite liste :

– choux ;
– endive ;
– épinard ;
– mâche ;
– panais ;
– poireau ;
– salsifis ;
– topinambour ;
– carotte ;
– frisée ;
– radis (noir et rose) ;
– scarole.

Les travaux divers et variés

Vous ne passerez pas énormément de temps à cultiver vos légumes en ce mois hivernal. Pourtant, il ne faut pas se reposer sur ses lauriers. La saison du jardinage approche à grands pas. Vous devez donc être prêt pour ce grand événement !

Et pour ça, je vous conseille de poursuivre les actions commencées en janvier. Quelques travaux et gestes vous attendent pendant ces quatre semaines.

Tout d’abord, je vous conseille de continuer à enrichir la terre. Et pour ça, rien de plus simple : épandez engrais verts broyés, compost, fumier, cendre (riche en potasse), marc de café, etc. sur votre parcelle. Le sol n’est pas difficile ! Donnez-lui de quoi le nourrir, il vous le rendra avec joie.

Vous pouvez aussi pailler votre sol pour le préserver du gel et de l’effet abrasif du vent. Le paillage sert aussi à conserver la chaleur de la terre.

D’autres tâches sont à réaliser en février. Je vous ai déjà écrit plus ou moins les mêmes choses en janvier. Mais si vous ne les avez pas faites, alors… c’est parti !

-Nettoyer les outils.
-Tailler les arbres.
-Commander les plants et acheter les graines pour les semis du printemps.
-Dessiner le futur plan de votre potager.
-Laisser germer les pommes de terre.
-Aérer les châssis, ouvrir les tunnels.
-Faites des réserves d’eau en cas de neige et/ou de pluie.

Potager en février

Je vous laisse maintenant travailler dans votre potager. Mais ne vous fatiguez pas trop, les prochains mois vont être plus éprouvants ! 😉 Profitez encore un peu de l’hiver… C’est une merveilleuse saison pour se lover sous une couette, un chocolat chaud à la main.

Partagez cet article
Pour aller plus loin…
Découvrez d'autres articles pour en apprendre un peu plus sur notre univers ! 🙂

VOUS AIMERIEZ DEVENIR AUTOSUFFISANT ALIMENTAIRE ?

Recevez maintenant par mail mon guide ultime :

« Viser l'autosuffisance alimentaire en fruits et légumes »

✅Pourquoi il est important de viser l’autosuffisance alimentaire
Les étapes à suivre pour viser l’autosuffisance alimentaire en fruits et légumes
✅Comment construire ce projet et atteindre son objectif
Commencer et développer un potager autosuffisant
✅Apprendre à conserver ses aliments
✅De nombreux tableaux, schémas et photos
✅Un tableau des fruits et légumes de saison

En vous inscrivant à la newsletter, vous consentez à ce que Le Potager d'Aillou, en sa qualité de responsable de traitement, collecte vos données afin de vous envoyer des communications par voie électronique. Vous pourrez vous désabonner à tout moment. Pour faire valoir votre droit d’accès, de rectification ou d’effacement, consultez notre politique de confidentialité.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

0 Partages
Partagez
Tweetez
Enregistrer