Un potager avec des cultures bien en place

Créer son potager : pourquoi faut-il se lancer ?

Avant toute chose, je vais commencer par répondre à une question qui, même si elle semble évidente, n’en reste pas moins importante. C’est d’ailleurs la première question que tout le monde peut se poser avant de se lancer… Pourquoi créer son jardin potager ?Beaucoup diront ce que tout le monde sait : cela permet de manger des fruits et légumes d’une toute autre qualité ! Meilleurs et pour notre santé, et pour notre portefeuille. Oui, bien sûr c’est l’une des raisons principales. Pourtant, il en existe un tas d’autres qu’il serait judicieux de connaître. Alors, pourquoi créer son propre potager ? Oui tiens, pourquoi ça ?

Créer son potager pour mieux vivre

Jean-Philippe lève les bras face à la montagne qui l'entoure

Une alimentation saine et variée

Créer son propre potager contribue à avoir une alimentation plus saine. Choisir de consommer les produits que l’on a travaillés est la garantie de mieux manger ! Les légumes que l’on a soi-même semés, plantés, arrosés, récoltés auront un goût que vous ne retrouverez nulle part ailleurs : le vôtre ! Ainsi, pas de mauvaises surprises ! Vous seul vous occupez des semis, plantations et récoltes. Vous savez donc d’où proviennent vos fruits et légumes et comment ils ont été cultivés.

Par ailleurs, créer son propre potager permet de diversifier son alimentation en redécouvrant des fruits et légumes trop longtemps oubliés ou même inconnus du grand public ! Par exemple, lorsque l’on achète fruits et légumes en grande surface, les choix sont souvent les mêmes. Par conséquent, cela contribue à une méconnaissance (involontaire) de tout ce qu’il est possible de cuisiner et consommer… Mais en créant votre potager, vous verrez que vous aurez envie de varier votre alimentation en découvrant de nouvelles plantes !

Aider la planète à notre échelle

Cela fait quelques années que la question de l’écologie est entrée dans nos vies. Chacun d’entre nous agit à sa façon afin d’aider à préserver la planète. Par ailleurs, la crise sanitaire nous a fait prendre conscience qu’il était (presque) indispensable de modifier nos modes de vie ! Mieux consommer, mieux trier, mieux manger, etc.

Alors, je suppose que je ne surprendrai personne en écrivant que développer son potager est un bon geste écologique ! En choisissant de vous baser sur un ou plusieurs modèle(s) permaculturel(s), vous faites du bien à notre chère Terre. Sans forcément en être conscient, vous pourrez :

  • Préserver l’environnement en respectant la nature et ce qu’elle nous offre.
  • Recycler vos déchets pour favoriser le compostage.
  • Réduire votre empreinte carbone en vous déplaçant moins pour acheter vos fruits et légumes.
  • Réutiliser certaines plantes pour les cultiver à nouveau : pas de gâchis, tout se récupère !
  • Pailler vos cultures pour réduire l’arrosage, et ainsi, économiser de l’eau.

Alors faites pousser des légumes dans votre jardin, la nature vous en sera grandement reconnaissante !

Un plaisir ami de la nature

Lors du premier confinement, nombreux sont les Français qui ont ressenti le besoin de se reconnecter à la nature. C’est pourquoi le jardinage a connu un succès incroyable. Selon le sondage OpinionWay réalisé pour STIHL (boutique en ligne d’outils de jardin), sur 1056 sondés, 67% d’entre eux avaient l’ambition de s’occuper davantage de leur jardin ou potager.

Mais pourquoi est-ce que jardiner plaît autant ?

Ce n’est pas par hasard ! Au contraire, le jardinage est une activité passionnante aux nombreux bienfaits :

  • Le bien-être : sentir les odeurs qui rappellent des souvenirs d’enfance ; récolter le fruit de son travail ; savoir que l’on consomme des produits sains, etc.
  • La détente : il s’agit d’une activité en plein air, elle apaise tensions et stress.
  • La dépense d’énergie car jardiner est une activité physique qui demande de l’effort !

Bien entendu, le plaisir de jardiner provient avant tout de choses simples : travailler la terre, arroser ses plantes et surtout : observer la croissance des semis et plants procure un grand sentiment de satisfaction !

Découvrez l’article  Autosuffisance Alimentaire : Comment Y Arriver ? pour créer votre potager autonome !

Apprendre et transmettre ses connaissances

Un plant de patate douce dans deux mains

Développer ses connaissances

S’occuper de son potager a un avantage incomparable : celui de développer et approfondir ses connaissances dans le domaine ! Pour créer un potager, il est nécessaire de connaître les fondamentaux, les périodes de semis et récoltes, la rotation des cultures, les différentes variétés de plantes, etc. Tous ces apprentissages sont un tremplin pour faire naître de nouvelles compétences.

Par exemple, jardiner vous permet d’accroître votre créativité. Pour créer un beau potager (ou jardin), il faut faire appel à votre imagination : aménagement du terrain, optimisation de l’espace, associations culturales, etc. De nombreux univers sont possibles : potager en carré, en rosace, petit jardin urbain, etc. Sa conception est donc un travail à ne pas prendre à la légère et qui demande connaissance et inventivité !

De plus, créer votre propre potager en vous basant sur un ou plusieurs modèle(s) permaculturel(s) vous apprend à comprendre comment fonctionnent nature et biodiversité.

Transmettre aux autres

Avoir son potager, c’est aussi partager son savoir à autrui ! Si vous avez des enfants, n’hésitez pas à les initier au jardinage, ils seront ravis de découvrir cette nouvelle activité ludique. Généralement, ils adorent tout ce qui a attrait à la culture et prennent un plaisir immense à voir grandir leurs plantes !

Puis n’hésitez plus : transmettez, parlez, discutez autour de vous ! Car vous n’êtes pas seul à avoir un potager. Et il existe autant de façons de cultiver que de personnes qui cultivent ! Alors, en partageant vos expériences avec d’autres, vous vous enrichirez mutuellement ! Et c’est ainsi que l’on se développe et que l’on apprend !

Par ailleurs l’un des principes fondamentaux de la permaculture est le partage. Le partage de son savoir oui, mais aussi de ses légumes. Consommer ses propres cultures est l’objectif que vous recherchez sans doute. Mais si vous en récoltez trop, et que vous ne savez plus qu’en faire, alors donnez votre surplus ! Haricots, courgettes, salades, fruits… ne jetez rien et offrez !

N’hésitez pas à me montrer en commentaire votre potager en photo et ce que vous comptez y cultiver ! 🙂

Partagez cet article
Pour aller plus loin…
Découvrez d'autres articles pour en apprendre un peu plus sur notre univers ! 🙂

VOUS AIMERIEZ CRÉER VOTRE PROPRE POTAGER ?

Recevez maintenant par mail mon guide ultime :

« Créer un potager en 6 étapes »

Comment bien choisir ses légumes à cultiver 
✅Savoir évaluer ses besoins en fonction de son projet
✅Apprendre à préparer le sol et entretenir ses cultures
✅Connaître les différentes méthodes de conservation
✅De nombreuses photos 
✅Un glossaire récapitulant les termes difficiles

En vous inscrivant à la newsletter, vous consentez à ce que Le Potager d'Aillou, en sa qualité de responsable de traitement, collecte vos données afin de vous envoyer des communications par voie électronique. Vous pourrez vous désabonner à tout moment. Pour faire valoir votre droit d’accès, de rectification ou d’effacement, consultez notre politique de confidentialité.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

0 Partages
Partagez
Tweetez
Enregistrer