Le jardin de dessus sous la neige

Mars 2021 : On lance le projet de l’exploitation maraîchère

Semaine 1 : la saison commence pour la future exploitation maraîchère !
-
Week-end du 5 au 7 mars

Nous y sommes, la saison 2021 peut commencer. Et quelle saison ! Celle du lancement de l’exploitation maraîchère de Jean-Philippe, à Montaillou. Cela fait des années qu’il y songe, mais c’est aujourd’hui qu’il a décidé de sauter le pas.

Je suis présente pour l’aider, le soutenir et contribuer autant que je le peux à cette nouvelle aventure qui s’annonce enrichissante.

Alors… c’est parti !

Trop tard pour certains, trop tôt pour d’autres, mais parfait pour nous. Je vous laisse découvrir les toutes premières photos du travail effectué en ce début d’année !

(N’hésitez pas à consulter mon article Nos parcelles à Montaillou pour comprendre l’histoire des terrains sur lesquels nous travaillons)

La saison commence par la reprise du travail sur le jardin de dessus.

Tout d’abord, nous plantons une soixantaine de laitues, toutes espacées sur deux rangées.

Sur le côté gauche,  Jean-Philippe a creusé deux sillons afin de semer des fèves en poquets.

À la droite des laitues, ce sont les premiers  pois qui ont été semés en poquets, toujours sur deux rangées.

Cette photo illustre le travail effectué ce week-end sur une partie du jardin de dessus. Fèves, laitue et pois contribuent à ce que l’on appelle l’association des cultures. Elles vont  mutuellement s’aider à croître et bien se développer.

La petite nouveauté de l’année 2021 : Jean-Philippe s’agrandit grâce à l’obtention d’une nouvelle parcelle de culture ! Il récupère le jardin de dessous, laissé en jachère depuis des années. Nous comptons y planter et semer salade, haricot vert, carotte, blette… et bien plus encore !

Semaine 2 : la neige est tombée sur Montaillou !
-
Week-end du 19 au 21 mars

L’hiver se termine pour laisser sa place au printemps. Le printemps ? Une belle saison qui commence par un drôle de temps… Car la météo avait vu juste : le week-end a été neigeux à la montagne ! Nous avons éprouvé quelques difficultés à effectuer tout le travail  initialement prévu. Heureusement, le soleil a pointé le bout de son nez dimanche, ce qui nous a permis d’avancer sur le jardin de dessus.

Jean-Philippe arrive à Montaillou vendredi 19 mars : il est accueilli par un temps bien hivernal. Le ciel est nuageux, les températures sont froides, et une belle couche de neige recouvre le jardin de dessus !

Lorsque le temps a daigné se lever à la fin du week-end, Jean-Philippe a dégagé une petite parcelle de terre afin de pouvoir avancer. Cependant, un doute persistait : à cause de la neige, la terre pouvait être trop mouillée pour planter quoi que ce soit.

Toutefois, nous avons pu planter ce qui était prévu : feuilles de chêne blondes, feuilles de chêne brunes, sucrines et oignons. Toutes ces cultures forment une bonne association culturale ! Comme je l’ai écrit la semaine dernière, ces cultures, tout en optimisant l’espace, vont mutuellement s’aider à bien se développer.

Enfin, pour protéger les cultures du froid persistant et d’un éventuel risque de gel (nous sommes à la montagne, ne l’oublions pas !), Jean-Philippe a installé  une protection P17 sur les légumes afin de les couvrir et les préserver.

Deux photos supplémentaires pour vous montrer que les cassis (photo de gauche) et framboisier (photo de droite) sont en bonne voie pour donner des fruits délicieux !

Semaine 3 : début du travail sur le jardin de dessous
-
Week-end du 26 au 28 mars

Ce week-end fut principalement consacré au début du travail sur le jardin de dessous. Il était temps de transformer le terrain en jachère… en terre cultivable ! 

Les trois photos ci-dessous illustrent l’évolution du travail de retournement et d’ameublissement de la terre. Pour ce faire, Jean-Philippe utilise son propre motoculteur (voir Notre vision de la permaculture dans « Qui sommes-nous ? »).

Et voici le résultat final du jardin de dessous après le troisième et dernier passage du motoculteur. Il s’agit d’une belle et grande parcelle !

Une fois le travail terminé sur le jardin de dessous, retour un peu plus haut…

Sur le jardin de dessus, nous avons continué la plantation des oignons blancs sur une rangée, entre les feuilles de chêne blondes et brunes. 

Partagez cet article

Pour aller plus loin…

Découvrez toute l'évolution de notre travail, mois après mois !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

0 Partages
Partagez
Tweetez
Enregistrer