Crevasse sur un sol

Comment Supporter les Températures Caniculaires ?

Juillet 2022. Cet été est infernal. Et je n’exagère pas ! Canicule. Sécheresse. Pluie inexistante. Plantes souffrantes.

C’est une situation insupportable !

Tout a débuté au début du mois. Les températures ont grimpé progressivement jusqu’à atteindre les 38°C. La montagne a chaud, la montagne est sèche. La France toute entière souffre, sous les incendies, les vagues de chaleur, l’absence répétée de précipitations. 

En tant que maraîchers, nous trouvons la situation extrêmement épuisante. Cette année, nous possédons presque 2 hectares de terrain agricole dont il faut s’occuper.  Et comme il ne pleut pas (depuis au moins 1 mois à l’heure où j’écris cet article), eh bien il faut arroser.

Arroser, arroser, arroser, arroser.

Matin et soir.

Surtout les batavias et les laitues au champ qui souffrent énormément. Elles flétrissent et elles sèchent… Il y a quelques jours, nous avons dû verser une dizaine de litres d’eau pour quelques salades seulement. Et nous avons déjà subi quelques pertes. 

La chaleur est étouffante. Et en montagne, c’est d’autant plus rare et étonnant. Même la grand-mère de Jean-Philippe nous a confiés qu’elle n’avait jamais connu un tel épisode climatique (pas même lors de la canicule de 2003).

Alors que faisons-nous pour tenir face à cette sécheresse prolongée ?

Comme je l’ai écrit, nous arrosons matin et soir (dès que nos légumes en ont besoin, c’est à dire, lorsque les feuilles commencent à tomber, à sécher ou à jaunir).

Nous commençons le travail tôt, arrêtons à midi ou en milieu de matinée. Puis, nous reprenons en fin d’après-midi, lorsque la chaleur est un peu plus supportable.

Nous ne pouvons plus ni planter, ni semer quoi que ce soit. Nous prendrions le risque que nos légumes en prennent un coup (comme les salades par exemple, qui pourraient très mal vivre ces hautes températures). Alors, malheureusement, nous prenons du retard. C’est vraiment loin d’être évident pour les agriculteurs ! Sans oublier tous les jardiniers qui voient leur potager s’assécher petit à petit.

Sur les photos ci-dessous, je vous partage une laitue et une batavia flétries et asséchées par le soleil. Sur la première, signe de la sécheresse : une belle crevasse qui zèbre le sol.

Une crevasse
Laitue flétrie
Une batavia sèche

En ce qui me concerne, je supporte de moins en moins bien les grandes chaleurs (25 ans et déjà la vieillesse qui me guette ??!). Je préfère de loin la fraîcheur d’un automne ou d’un printemps. Alors je peux vous assurer que cette sécheresse me vide de toute mon énergie.

Mais nous ne sommes pas les plus à plaindre. Les incendies qui font rage dans le Sud de la France sont effrayants. Les populations locales doivent être sidérées, interloquées et bouleversées. Est-ce véritablement ce qui nous attend pour les années à venir ? Si tel est le cas, alors la situation est très inquiétante.

Que devons-nous faire pour changer les choses ? Pouvons-nous vraiment les changer ?

C’est une question qui invite à un grand débat. Un débat sur nos modes de vie, notre façon de percevoir le monde, notre surconsommation…  

Il y aurait beaucoup de choses  à dire (et en l’occurrence ici, à écrire). Alors, si vous ouvriez cette discussion ? Que pensez-vous de cette situation climatique ? Croyez-vous qu’il ne s’agit que d’un été difficile ? Ou que nous devons nous y attendre dans les années futures ? Quelle est votre vision des choses sur ces sujets ? Êtes-vous plutôt passif, inquiet, sensible ?

Et sur ces quelques questions ouvertes (n’hésitez pas à laisser votre avis en commentaire !), je vous laisse avec ma vidéo Youtube qui vous explique en vidéo comment nous tenons avec la sécheresse. 

Partagez cet article
Pour aller plus loin…
Découvrez d'autres articles pour en apprendre un peu plus sur notre univers ! 🙂

VOUS AIMERIEZ DEVENIR AUTOSUFFISANT ALIMENTAIRE ?

Recevez maintenant par mail mon guide ultime :

« Viser l'autosuffisance alimentaire en fruits et légumes »

✅Pourquoi il est important de viser l’autosuffisance alimentaire
Les étapes à suivre pour viser l’autosuffisance alimentaire en fruits et légumes
✅Comment construire ce projet et atteindre son objectif
Commencer et développer un potager autosuffisant
✅Apprendre à conserver ses aliments
✅De nombreux tableaux, schémas et photos
✅Un tableau des fruits et légumes de saison

En vous inscrivant à la newsletter, vous consentez à ce que Le Potager d'Aillou, en sa qualité de responsable de traitement, collecte vos données afin de vous envoyer des communications par voie électronique. Vous pourrez vous désabonner à tout moment. Pour faire valoir votre droit d’accès, de rectification ou d’effacement, consultez notre politique de confidentialité.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

0 Partages
Partagez
Tweetez
Enregistrer