Une salade flétrie

7 Conseils pour Protéger Son Potager de la Canicule

L’été est la saison des récoltes pour le jardinier. Le potager est rempli de beaux et bons légumes. La terre vous offre un rendement à la hauteur de votre travail. Quel plaisir de se nourrir de ses propres plantes ! Mais il fait chaud. Très chaud. De plus en plus chaud. On vous annonce que la canicule s’installe. Et qu’elle va durer un long moment. Avec elle, sa meilleure alliée la sécheresse. Et là, c’est le drame. Tout comme un épisode pluvieux trop intense, les hautes températures sont aussi un risque pour vos cultures. Pourtant, il existe des astuces pour vous adapter à cet épisode climatique difficile. Et protéger votre potager. Je vous en délivre 7 dans cet article.

1-Arroser le soir

Quand arroser ?

La première chose à laquelle on pense dès que l’on entend « canicule », c’est « arrosage ». Et en effet, cette action est indispensable au potager. Mais certaines périodes sont plus propices que d’autres.

En période caniculaire, il est fortement recommandé d’arroser en fin de journée, voire en début de soirée. L’idéal se situe entre 18h et 21h. C’est à ce moment-là que la chaleur retombe. Que le soleil se couche. Et que l’eau s’évapore le moins.

Si vous arrosez en pleine journée, l’eau s’évaporera beaucoup plus à cause de la chaleur (mais aussi du vent s’il y en a). Par ailleurs, si l’eau touche les feuilles, ces dernières pourront brûler sous l’effet du rayonnement solaire.

Attention ! Si les nuits sont fraiches, je vous recommande d’arroser le matin plutôt que le soir. L’humidité pourrait développer des maladies ou attirer des ravageurs (tels que les escargots et limaces).

Comment savoir que les plantes ont besoin d’eau ?

Les légumes (tout comme les fleurs, plantes et jeunes arbres) ont besoin d’être arrosés pour deux raisons principales :

-L’eau présente dans la terre s’évapore à cause des différentes conditions climatiques : vent, chaleur, soleil.

-Les cultures elles-mêmes transpirent. C’est essentiel afin qu’elles se développent correctement.

Il est donc essentiel d’arroser votre potager pour récolter de bons légumes.

Mais pas trop non plus !

Il faut donc savoir quand vos légumes ont véritablement soif. Pour ce faire, il vous suffit d’en observer les feuilles. Jaunies ? Sèches ? Tombantes ? Flétries ? Alors oui, vos plantes ont besoin d’eau.

C’est très facilement reconnaissable, notamment sur les salades que vous voyez ci-dessous (à gauche, une laitue, à droite, une batavia).

Laitue flétrie
Une batavia sèche

En ce qui concerne les semis, la terre doit constamment rester humide. Les rayons du soleil assèchent la terre, ce qui empêche les graines de germer.

Attention cependant ! Évitez de trop arroser. En effet, habituer vos légumes à un arrosage abondant et quotidien est une mauvaise solution. Mais je vous parlerai de ça plus en détail en fin d’article.

Quelles techniques utiliser pour arroser ?

Je vous conseille plusieurs techniques d’arrosage dans votre potager :

-Arroser en pluie fine : ce type d’irrigation doit s’effectuer lorsque le soleil est couché. Comme je l’ai écrit précédemment, si vos feuilles sont mouillées, elles pourraient brûler au soleil. Mieux vaut donc attendre la fin de la journée. S’il fait encore bien jour, déversez l’eau directement sur le pied.

-Le goutte-à-goutte : quand le sol est très sec, l’eau ne pénètre pas facilement. Cette technique est parfaite pour humidifier la terre et les racines, sans risque pour vos plantes.

-Les rigoles : créer des rigoles entre deux rangées de plantes est une bonne solution pour les irriguer. Vous déversez de l’eau directement dedans, ce qui humidifie les racines.

-Pailler : cette technique est très efficace. Je vous en parle en détail juste après !

2-Pailler les légumes

Le paillage est une méthode très efficace pour s’adapter à la sécheresse. Il s’agit d’une technique qui consiste à couvrir la terre de votre potager à l’aide de matières naturelles (ou non).

Lors des épisodes caniculaires, pailler le sol apporte un avantage principal et non négligeable.

L’économie d’arrosage.

Le sol étant protégé des conditions climatiques (rayonnement solaire, chaleur, vent), il ne s’assèche plus (ou moins). L’évaporation de l’eau est réduite. De plus, l’humidité présente dans la terre se conserve beaucoup plus longtemps. Les racines restent donc au frais de façon durable.

Cela ne signifie pas que vous ne devez plus du tout arroser. Mais en utilisant cette méthode, vous faites de sacrées économies !

Comment bien pailler vos légumes ?

1-Arroser abondamment vos plantes.
2-Utiliser un bon paillis et recouvrez vos plants avec. Ne surtout pas pailler des semis qui ne sont pas encore sortis !
3-Irriguer à nouveau les légumes paillés.

Si vous souhaitez en savoir plus sur la technique du paillage, je vous invite à consulter mon article sur le sujet : « Comment bien pailler son potager ? ».

Paillage de salades
Paillage de courgette

3-Faire de l’ombre

Vous le savez maintenant : les rayonnements solaires assèchent les légumes. D’ailleurs, si les feuilles sont humides, le soleil les brûle. De plus, l’ensoleillement permanent stoppe la croissance de vos plantes qui stagnent. D’où l’importance de donner de l’ombre à vos plantes !

Pour ce faire, il existe de nombreuses méthodes. Parfois très authentiques. Voici une petite liste des matériaux que vous pouvez utiliser pour créer de l’ombrage :

-des filets plastiques ;
-de la toile de jute ;
-des parasols ;
-des cagettes de légumes retournées (sur les plants les plus bas) ;
-des ombrières ;
-des voiles d’ombrage ;
-des canisses ;
-des cartons.

Vous pouvez également anticiper l’ombrage dès le printemps ! Plantez des légumes grimpants près d’autres plantes ayant besoin de plus d’ombre.

Vous pouvez également cultiver du maïs, du tournesol et autres plantes hautes sur les bordures du potager. Elles vous donneront de l’ombre. Toutefois, il faut tout de même en planter une certaine quantité. Attention aussi ! ces plantes de ne sont pas invincibles. Elles peuvent aussi craindre les épisodes caniculaires. C’est pourquoi opter pour une solution citée plus haut est indispensable.

4-Biner la terre

Autre action à réaliser au potager pour contrer les effets de la canicule : le binage !

Le sol s’assèche très vite lorsqu’il fait chaud et qu’il ne pleut pas (ou rarement). Conséquences ? Une croûte superficielle et robuste se construit. Et de nombreuses crevasses apparaissent sur la terre. C’est un signe évident que la sécheresse perdure.

Le réchauffement significatif de la terre empêche la pénétration de l’eau. Arroser dans ces conditions ne sert à rien : l’eau s’évapore instantanément ou coule sur les côtés.

Pour remédier à ce problème, il est primordial de casser cette croûte. Comment ? En binant ! Cela sert à aérer le sol et à faire respirer les racines. Sans oublier que lorsque vous arrosez, l’eau pénètre beaucoup plus facilement la terre.

Crevasse sur un sol
Une crevasse

5-Éviter de semer et planter en pleine canicule

Semer et planter lorsqu’il fait vraiment très chaud n’est pas recommandé (sauf si vraiment vous n’avez pas d’autres choix).

Lorsque les semis sont en terre, ils ne risquent rien. Or, dès qu’ils lèvent et sortent, ils sont susceptibles de brûler instantanément avec le soleil. Il faut aussi les garder humides en permanence.

Concernant les plants, s’il fait vraiment très chaud, ils peuvent sécher quelques heures après avoir été plantés et mourir. C’est ce qui nous est arrivé avec certaines salades. Nous avons dû les planter car elles attendaient depuis un long moment. Or, le soleil a eu raison de certaines d’entre elles.

Il est difficile de maintenir des légumes à peine plantés en « bonne santé » lorsqu’il fait extrêmement chaud. Alors si vous pouvez faire autrement, attendez que les températures chutent un peu.

6-Habituer les légumes à ces fortes chaleurs

Recommandation assez insolite, je dois l’avouer ! Lorsqu’il fait chaud, nous avons souvent tendance à être inquiets pour notre potager. On se dit que les plantes vont toutes sécher puis mourir. Qu’il faut les arroser en abondance. Qu’il faudrait presque les surveiller en permanence.

Il s’agit pourtant d’une idée reçue.

Bien sûr qu’il faut arroser. Et prendre soin de vos légumes face à cette chaleur extrême. Toutefois, il faut aussi les laisser s’habituer aux fortes températures.

Les plantes sont plus fortes qu’on ne le pense. Bien sûr qu’elles souffrent lorsque les conditions climatiques sont difficiles (et ce, même en hiver !). Pourtant, elles sont résistantes. Les feuilles peuvent s’affaisser en plein après-midi, lorsque la chaleur est à son pic. Lorsque la fraicheur du soir revient, elles se redressent.

Je pourrais même comparer les plantes à nous, êtres humains. C’est exactement la même chose. Nous sommes moins productifs (et/ou plus fatigués) lorsqu’il fait chaud que quand il fait bon.

Habituer vos légumes à la chaleur et à la canicule est un bon moyen de les fortifier. Plus elles seront confrontées à ce type d’événement, mieux elles sauront y résister.

Qu’est-ce qui me permet de vous recommander ce conseil peu « conventionnel » ?

Jean-Philippe et moi avons fait l’expérience sans même le vouloir. Sur deux de nos parcelles (au champ et au champ de St-James), nous avons planté des laitues et batavias.

Au champ, nous avons régulièrement arrosé les salades pendant les grandes chaleurs. Au champ de St-James, quasiment jamais.

Et devinez quoi ?

Les salades fréquemment arrosées ont beaucoup plus souffert lors de la canicule que les autres. Nous leur avons apporté des litres et des litres d’eau mais avons quand même subi des pertes. Quant aux autres, elles étaient tout simplement magnifiques.

Lorsque l’on arrose des légumes, ils en ressentent plus le besoin et en réclament plus souvent. Ils sont donc moins résistants à la chaleur. Au contraire, si on les habitue dès le départ à résister, elles résistent. Bien sûr, dès qu’elles ressentent le besoin, il faut s’en occuper.

Pour lire mon propre ressenti face à la canicule de l’été 2022, jouez les curieux et lisez mon article très personnel à ce sujet en cliquant sur le lien !

7-Se préserver : ne pas travailler l’après-midi

Outre le potager, vous devez aussi pendre soin de vous. Les fortes chaleurs sont difficiles pour tout le monde. Personnellement, je supporte de moins en moins l’été. Les hautes températures me donnent des vertiges (d’autant plus que je suis tout le temps active), des maux de tête et me rendent nerveuse.

Il faut savoir se préserver et ne pas faire n’importe quoi. Surtout, ne pas travailler dès que les températures grimpent trop ! C’est un excellent moyen d’attraper une insolation, avoir des malaises et s’épuiser inutilement.

Lors de ces épisodes, Jean-Philippe et moi devons forcément nous adapter. Le travail a lieu tôt la matinée, s’arrête entre 10h et midi puis reprend vers 18h. Impossible de faire quoi que ce soit en plein après-midi.

Alors, ne jardinez pas dès que la canicule est insupportable. Soyez vigilant, prenez soin de vous et attendez que la fraicheur revienne…

Suivez-nous aussi sur YouTube en regardant la vidéo sur nos soucis rencontrés avec la canicule…

Maintenant que cet article est terminé, je vais vous laisser à vos potagers. Je vous souhaite tout mon courage face à ces épisodes caniculaires qui, je pense, ne sont pas près de s’arrêter (malheureusement). Dites-moi en commentaire comment vous vous organisez pour lutter (ou vous adapter) à la sécheresse. En s’entraidant et multipliant nos méthodes respectives, nous arriverons tous à produire de merveilleux légumes ! 🙂

Partagez cet article
Pour aller plus loin…
Découvrez d'autres articles pour en apprendre un peu plus sur notre univers ! 🙂

VOUS AIMERIEZ DEVENIR AUTOSUFFISANT ALIMENTAIRE ?

Recevez maintenant par mail mon guide ultime :

« Viser l'autosuffisance alimentaire en fruits et légumes »

✅Pourquoi il est important de viser l’autosuffisance alimentaire
Les étapes à suivre pour viser l’autosuffisance alimentaire en fruits et légumes
✅Comment construire ce projet et atteindre son objectif
Commencer et développer un potager autosuffisant
✅Apprendre à conserver ses aliments
✅De nombreux tableaux, schémas et photos
✅Un tableau des fruits et légumes de saison

En vous inscrivant à la newsletter, vous consentez à ce que Le Potager d'Aillou, en sa qualité de responsable de traitement, collecte vos données afin de vous envoyer des communications par voie électronique. Vous pourrez vous désabonner à tout moment. Pour faire valoir votre droit d’accès, de rectification ou d’effacement, consultez notre politique de confidentialité.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

0 Partages
Partagez
Tweetez
Enregistrer