Créations d'allées dans un potager

Qu'est-ce qu'une butte de culture et comment en construire une ?

Vous connaissiez la planche. La planche surélevée. Le carré potager. Mais aviez-vous déjà entendu parler de la butte ? Oui, non, peut-être, de nom, de loin… Ce qui est sûr, c’est qu’après avoir lu cet article, ce système révolutionnaire n’aura plus de secrets pour vous. De la définition à la construction, découvrez ce qui se cache derrière le terme mystérieux de « butte de culture »…

Qu’est-ce qu’une butte de culture ?

Cela fait quelques années déjà que la butte a le vent en poupe. Elle se fond dans les potagers avec style et élégance. Elle facilite grandement le travail du jardinier. Elle s’inscrit aussi et surtout dans une démarche permaculturelle. Et ça, c’est une très bonne nouvelle !

Mais… concrètement, qu’est-ce qu’une butte de culture ?

Il s’agit d’une construction surélevée, réalisée à même le sol, servant à cultiver en hauteur. Il existe des buttes planes. Mais la plupart du temps, elles sont arrondies au sommet. Ce qui permet de planter et semer sur une surface plus étendue.

Créer une butte vous permet de cultiver absolument partout. Terre calcaire, acide, compacte, desséchée, sableuse ou capricieuse… Cette méthode est idéale pour voir votre production s’envoler.

Certes, son montage demande un travail conséquent. Mais une fois terminé, l’entretien est quasi inexistant. Vous n’aurez plus qu’à profiter de récoltes abondantes (et délicieuses !).

Il s’agit aussi d’une bonne méthode si :

  • votre potager est soumis au vent ;
  • votre jardin est petit ;
  • votre région connaît des précipitations régulières.

Et si nous voyions maintenant quels sont tous les avantages de la butte ?

Les avantages de la butte

Vous allez me demander : très bien. Cultivons tous sur des buttes ! Le principe est génial ! Mais… qu’est-ce que cela va nous apporter ? Pourquoi faire ça ?

J’y viens, ne vous en faites pas.

Construire un support surélevé au potager est source de nombreux bienfaits. Vous ne pourrez plus vous en passer ! Alors voyons tout de suite quelles sont les vertus de la butte.

-Fertilité et vie du sol favorisées : la permaculture est un système de culture qui s’inspire de la nature. Et dans la nature, le sol n’est ni travaillé, ni labouré. Seuls les micro-organismes qui le composent le rendent fertile naturellement. Au cœur d’une butte, c’est exactement la même chose. La terre présente à l’intérieur n’est pas retournée (excepté au moment de la construction). De ce fait, la vie et la fertilité du sol sont favorisées. Bactéries, insectes, micro-organismes peuvent s’y développer sans subir le dur retournement de la terre.

-Meilleur drainage : le drainage est l’opération qui consiste à favoriser l’écoulement d’un excès d’eau. Et devinez quoi ? La butte est un support qui améliore grandement ce système. Parce que la terre est surélevée sur plusieurs dizaines de centimètres, l’eau de pluie ne stagne pas. Elle s’écoule plus facilement. Résultats : en plus de préserver les légumes de diverses maladies, il n’y a plus aucun risque que les racines se noient.

-Profondeur de la terre accentuée : vous l’avez compris, construire une butte vous permet de cultiver en hauteur. La profondeur de la terre est donc plus importante. Grâce à cela, les racines se développent beaucoup mieux car elles ont plus de place. Ainsi, les plantes cultivées sont en meilleure santé.

-Réchauffement de la terre plus rapide : l’élévation de ce type de culture permet à la terre de se réchauffer plus vite. En effet, la captation des rayons du soleil est plus forte sur une butte surélevée que sur la surface initiale du sol. Ce qui est très intéressant lorsque l’on démarre les cultures avant le printemps ! La terre étant plus chaude, les semis peuvent démarrer plus tôt (pour plus d’informations à ce sujet, n’hésitez pas à consulter l’article : Que faire au potager au mois de mars ?).

-Gain de place pour cultiver : une butte de culture est un atout évident pour gagner de l’espace au potager. Quand elle arbore une forme arrondie, il est possible de cultiver des plantes à son sommet et sur les côtés.

-Zone de culture préservée du piétinement : la culture sur planche est la méthode la plus répandue et la plus simple à appliquer. Mais elle est dotée d’un inconvénient important : le piétinement de la zone de culture. Et avec lui, le compactage de la terre. Aucun problème de cet ordre-là avec la butte : parce qu’elle est en hauteur, vous ne risquez pas de marcher sur les cultures. Les allées sont bien distinctes. C’est un avantage de taille !

-Préserve le dos et les genoux : enfin, le dernier atout que je peux vous citer est la facilité de travail. Si vous ressentez des douleurs quelconques, ce système de culture surélevé est parfait pour vous soulager. Si votre butte est assez haute, il est possible de planter en étant assis. En tout cas, vous vous baissez et vous penchez beaucoup moins. Votre dos ne pourra que vous en être reconnaissant.

Quel type de butte choisir ?

Vous l’avez sûrement deviné, il existe un nombre incalculable de buttes :

-Varient en longueur, en hauteur, en largeur.
-Sont dotées d’une bordure ou non.
-Peuvent être aplanies ou bombées.
-Sont de différentes compositions.
-Etc.

Bref, construire une butte, ce n’est pas suivre un seul et même mode d’emploi ! C’est surtout s’adapter à sa situation et à sa région : taux de précipitations, exposition au vent, conditions physiques, matériaux à disposition, etc. En voici quelques exemples : 

1-La butte simple : idéale pour les terres meubles et peu argileuses. Elles sont en forme de dôme, ce qui permet de gagner de l’espace. Elle est composée de la terre de décaissement (celle obtenue après avoir creusé les allées) et de matières organiques diverses (feuilles mortes, tonte, compost, etc.).

2-La butte coffrage est entourée de bordures. Pour ce faire, il est possible d’utiliser des planches de bois, des pierres, des tuiles, des rondins, de la paille, etc. Il suffit de laisser place à son imagination ! Personnellement, lorsque j’ai créé ma première butte coffrage, j’ai utilisé des planches et des tuiles.

3-La butte sandwich : cette butte est composée de bois, de matières organiques (compost, fumier, tonte, etc.) puis de terre décaissée. Vous pouvez également la la pailler. Son avantage réside dans sa durée de vie qui est de plusieurs années. Et ceci grâce au bois qui met beaucoup de temps à se décomposer.

4-La butte lasagne : la culture en lasagne consiste à superposer et alterner plusieurs couches de matières organiques. Sa réalisation ne nécessite pas de terre de décaissement : c’est pourquoi sa durée de vie est courte. La vie du sol finit par avoir raison d’elle. 

Comment construire une butte de culture simple avec bordures ?

Pour réaliser une butte de culture simple avec des bordures, je vais vous faire part de ma propre expérience.

En mars 2022, j’ai créé ma toute première butte. Je ne me suis pas essayée à des choses compliquées. Je suis restée dans la simplicité ET dans l’efficacité. Je vais donc vous délivrer tous mes petits secrets de création…

J’ai tout d’abord défini les dimensions de ma future butte en fonction de l’espace disponible. J’ai opté pour une longueur de 5m et d’une largeur de 80cm. Pour délimiter la surface exacte, j’ai planté 4 bâtons à chaque angle.

Puis j’ai ratissé la surface.

Délimitation d'une butte à l'aide de bâtons

J’ai ensuite creusé les sillons entre les bâtons délimitant les largeurs. À ces endroits-ci, j’ai semi-enterré des tuiles. Sur les longueurs, j’ai opté pour des planches de bois que j’ai superposées les unes sur les autres.

Pour maintenir correctement les planches, j’ai planté des piquets face à face, dans et hors de la butte.

Contours d'une butte de culture montés

Après avoir ramassé des feuilles mortes au jardin, je les ai disposées et réparties dans la butte. J’y ai ajouté de la paille, du fumier de poules et un peu de compost.

Feuilles mortes dans une butte de culture

Maintenant, place aux allées ! Je les ai creusées sur une largeur de 40cm chacune. J’ai déversé la terre obtenue dans la butte.

Créations d'allées dans un potager

 J’ai ensuite fait maintenir les piquets grâce à un fil de fer.

Deux piquets de bois joints grâce à un fil de fer

Jean-Philippe a coupé la longueur en trop des piquets au sécateur à deux mains. Le rendu est plus esthétique et plus propre.

Deux piquets de bois plantés en terre

J’ai ajouté du marc de café et de la cendre. Puis, Jean-Philippe a comblé la hauteur restante avec de la terre. Nous avons ratissé la surface afin de l’aplanir.

Ajout de cendre et marc de café à une butte de culture
Une butte de culture

Si vous souhaitez arrondir la vôtre, je vous conseille d’ajouter plus de terre et de la tasser pour lui donner sa forme courbée. 

Vous savez maintenant tout sur tout concernant la butte de culture. De la définition à sa construction, c’est maintenant à vous de jouer. En avez-vous déjà créé ? Si oui, comment avez-vous procédé ? Quelles matières organiques avez-vous utilisé ? J’ai hâte de découvrir toutes vos petites histoires de jardinage en commentaire. 😊

Sources : 

PermacultureLe manuel pour un jardin vivant & productif – Julie Bernier

Manuel de culture sur butte – Richard Wallner (Ferme expérimentale Au petit colibri)

Autosuffisance – Un jardin pour nourrir ma famille – Thomas Alamy

Article Une butte de permaculture, c’est quoi ? – permaculturedesign.fr

Partagez cet article
Pour aller plus loin…
Découvrez d'autres articles pour en apprendre un peu plus sur notre univers ! 🙂

VOUS AIMERIEZ DEVENIR AUTOSUFFISANT ALIMENTAIRE ?

Recevez maintenant par mail mon guide ultime :

« Viser l'autosuffisance alimentaire en fruits et légumes »

✅Pourquoi il est important de viser l’autosuffisance alimentaire
Les étapes à suivre pour viser l’autosuffisance alimentaire en fruits et légumes
✅Comment construire ce projet et atteindre son objectif
Commencer et développer un potager autosuffisant
✅Apprendre à conserver ses aliments
✅De nombreux tableaux, schémas et photos
✅Un tableau des fruits et légumes de saison

En vous inscrivant à la newsletter, vous consentez à ce que Le Potager d'Aillou, en sa qualité de responsable de traitement, collecte vos données afin de vous envoyer des communications par voie électronique. Vous pourrez vous désabonner à tout moment. Pour faire valoir votre droit d’accès, de rectification ou d’effacement, consultez notre politique de confidentialité.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

0 Partages
Partagez
Tweetez
Enregistrer